Qu’est ce que l’équitation western ?

L’équitation western n’est pas juste un sport pour ses fans – c’est une philosophie de vie que les cowboys du Far West ont bâti. Mis à part les vêtements et équipements caractéristiques, l’équitation western est basée sur une complicité entre le cavalier et l’équidé, qui leur permet d’effectuer des mouvements rapides et précis. Nous vous présentons ici cette discipline en détails et vous dirons tout ce que vous devez savoir sur l’équipement des cavaliers et chevaux western.

cheval western

Les origines de l’équitation western

L’équitation western a été naturellement associée aux cowboys du Far West, qui grâce aux chevaux, pouvaient acheminer leurs troupeaux de bovins dans les vastes plaines américaines. Les chevaux doivent donc être robustes et confortables, le style de monte a été adapté par les cowboys de manière à ce qu’il soit le plus simple possible afin de passer de longues journées de travail à cheval avec une selle adaptée. La prise des rênes d’une seule main vient aussi des cowboys, qui tenaient le lasso de l’autre main. Les cowboys se sont inspirés entre autres des peuples autochtones d’Amérique du Nord, qui chassaient avec leurs chevaux et des vaqueros espagnols qui s’étaient installés en Amérique au cours de la colonisation.

Le cheval western

Chaque cheval peut devenir un cheval d’équitation western. Cependant, les traits tels que l’endurance, la sérénité, l’agilité et la stabilité du pied sont les caractéristiques recherchées pour faire un bon cheval de western. Les races de chevaux spécialisées dans le western sont les Paint Horses, les Quarter Horses et les Appaloosas. Ces races présentent naturellement les caractéristiques citées ci-dessus, qui contrastent fortement avec les typiques « chevaux d’équitation anglaise » :

  • relativement petits, jusqu’à 160 cm au garrot,
  • dos court,
  • épaules prononcées,
  • forte musculature,
  • arrière-main massive.
cheval western
La musculature prononcée au niveau des épaules, caractéristique des chevaux western.

Différences avec l’équitation anglaise

La différence entre la monte Anglaise et Western repose principalement dans les bases de ces deux équitations. Mais au-delà de ces différences, nous voudrions souligner un point commun : l’entraînement du cheval sert avant tout à maintenir l’animal en bonne santé et doit donc toujours être effectué dans l’intérêt du bien-être de l’animal.

Le tableau ci-dessous montre que les deux styles de monte ont des objectifs de formation du cheval presque identiques.

Équitation anglaiseÉquitation western
1. Cadence1. Cadence
2. Détente2. Détente
3. Mise en place3. Cession
4. Impulsion4. Poussée de l’arrière-main
5. Rectitude5. Rectitude
6. Rassemblement6. Perméabilité aux aides

Si les notions de détente et de cadence font partie de la base de toutes les équitations, en équitation western, on cherche à obtenir la cession tandis qu’en équitation anglaise, c’est la mise en place qui est recherchée.
Dans l’équitation anglaise, la mise en place signifie qu’il y a une permanente connexion entre la main du cavalier et la bouche du cheval. À l’inverse, en équitation western, les aides sont utilisées en rythme et de manière ponctuelle, on recherche donc une cession aux aides afin d’obtenir une réaction immédiate à la moindre demande. L’équitation western est pratiquée rênes lâches et les demandes sont effectuées d’une seule main dès que le cheval et le cavalier sont suffisamment entraînés.

La poussée de l’arrière-main dans l’équitation western et l’impulsion du style d’équitation anglais sont très similaires. Une arrière-main active est la base de l’impulsion. Elle joue un rôle majeur dans la capacité de porter du cheval, mais aussi dans la maniabilité et le contrôle des différentes allures. Dans l’équitation western, l’accent est mis sur l’arrière-main, qui sert de pivot pour effectuer des virages serrés et réaliser des manœuvres spécifiques aux exigences du travail à cheval.

Le but final de l’entraînement en équitation western est la perméabilité aux aides. Nous pouvons l’interpréter de façon simplifié comme une compréhension parfaite des aides naturelles telles que les mains, les jambes et le poids du corps, tout en respectant les aspects de l’entraînement western mentionnés ci-dessus. Le but premier dans l’équitation anglaise est de rassembler le cheval ; On entend par là l’allègement de l’avant main en association avec le développement de la masse propulsive. Quant à l’équitation western l’objectif est plus étendu afin de répondre aux exigences entre autres physiques des divers mouvements qu’elle implique.

cavalière western en selle

Aides

Les aides en équitation western sont basées sur des signaux précis, destinés à faciliter la communication avec le cheval. L’idée soujacente est que le cheval exécute une demande sans qu’elle soit remplacée et jusqu’à ce qu’elle soit remplacée par une nouvelle demande. Cette manière de communiquer avec le cheval était d’une grande importance pour les cow-boys car elle leur permettait de se concentrer sur les troupeaux de bétail et de pouvoir rester assis en selle pendant plusieurs heures.

En plus du poids du corps, des jambes et des mains, également utilisées en équitation anglaise, les cavaliers Western utilisent la voix comme comme aide pour communiquer. Un exemple classique est le « Whoa ! », prononcé « Woooh », utilisé pour arrêté le cheval. Les aides vocales ne sont jamais utilisées seules. Elles sont combinées avec d’autres aides en selle ou au langage corporel en travail à pied.

La plupart associent la monte à une main à l’équitation western. Cela permet de faire du « Neck Reining » : les rênes encadrent l’encolure du cheval et incitent le cheval à céder dans un sens ou l’autre en fonction de la demande à travers le contact avec les rênes. Lorsque le niveau du cavalier et du cheval le permet, cette monte est effectuée avec des mors spécifiques. En revanche, les débutants montent en mors simple et à deux mains.

Postion

L’assiette dans une selle western n’est pas très différente de celle dans une selle anglaise. Le haut du corps doit être droit et équilibré, la tête relaxée et dans l’alignement du dos. Cependant, contrairement à l’équitation anglaise, la position de la jambe est beaucoup plus basse. Cela a été initié par les cow-boys, car le confort avec les jambes pliées en selle n’est tout simplement pas aussi bon que lorsqu’elles sont droites et légèrement tombantes.

Équipement et mode de vie

L’équipement du cheval et du cavalier ainsi que le mode de vie inspiré du Far West sont probablement les caractéristiques les plus frappantes de l’équitation western. Les cavaliers pratiquant l’équitation anglaise sont plus généralement associés à une apparence sobre et chic ; les cavaliers et chevaux de western sont quant à eux plus souvent vus comme décontractés. « L’habit ne fait pas le moine », pourtant, l’esprit qui s’exprime à travers les vêtements se reflète également dans le mode de vie western : la recherche de la liberté et de simplicité et la nostalgie du Far West sont des choses que la plupart des fans d’équitation western partagent. Même aux États-Unis, l’équitation western n’est plus un simple rêve américain rapellant le passé, mais un sport populaire en compétion, dont l’entraînement est donc axé sur la performance pour le cheval et le cavalier.

[parentPost title= »équitation western » url= »equitation-western »]