Comment nettoyer correctement les protections pour chevaux ?

Les guêtres, bandages et autres protections n’ont rapidement plus l’air très neufs et propres après quelques utilisations. Mais la saleté et les éraflures sur l’équipement des jambes du cheval n’ont pas que des conséquences esthétiques, elles peuvent aussi avoir des effets négatifs sur la santé des jambes et de la peau du cheval. Tu peux lire dans ce guide quelles sont ces maladies et comment nettoyer et entretenir correctement les protections de travail et de sabots de ton cheval.

Bandages en Teddyfleece pour chevaux

Pourquoi l’entretien des protections de travail et de sabots est si important?

Dans l’équipement du cheval, la propreté n’a pas seulement une fonction esthétique, elle a aussi un impact sur la santé de la peau du cheval. Les petits grains de poussière, l’humidité et la transpiration du cheval peuvent se mélanger et former une masse semblable à du papier de verre qui frotte sur la peau fine du cheval. Non seulement cela est désagréable pour le cheval, mais c’est aussi la porte ouverte aux bactéries. L’une des raisons de la gale de boue est la présence de fines lésions sur la peau, invisibles à l’oeil nu. Prendre soin de son cheval implique donc aussi de garder l’équipement du cheval propre, de l’entretenir et de le nettoyer. Même si les guêtres, les bandages et les cloches d’obstacle font partie des plus petites pièces de l’équipement du cheval, il convient d’accorder une grande importance à leur entretien et à leur propreté.

La matière des bandages et des guêtres détermine leur entretien

De nombreuses guêtres et bandages peuvent être nettoyés sans problème dans la machine à laver. Si les protections des membres de ton cheval ne sont pas trop sales, tu peux les passer sous la douche ou au jet d’eau dans l’écurie. Une attention particulière doit être accordée à la doublure intérieure de la protection : Celle-ci doit être aussi exempte que possible de grains de sable et de poussière qui pourraient frotter sur la peau. Avant le nettoyage, toujours respecter les consignes d’entretien du fabricant.

Tu trouveras ci-dessous ce à quoi tu dois faire attention en particulier lors du nettoyage des protections pour chevaux :

Nettoyer correctement les guêtres à coque rigide pour chevaux

De nombreuses guêtres à coque rigide sont pourvues d’une doublure intérieure en caoutchouc-chloroprène. La coque extérieure en plastique peut prendre un aspect inesthétique et devenir poreuse après quelques utilisations seulement. En général, les guêtres à coque rigide peuvent être nettoyées sans problème après être descendu de cheval avec de l’eau ou dans un seau d’eau avec une brosse.

Pour redonner un aspect neuf à une coque rayée, il suffit d’appliquer une crème hydratante après le nettoyage. Après avoir laissé agir quelques heures, retire la crème avec une éponge ou un chiffon. Les guêtres sont alors presque comme neuves.

Tu peux enlever les poils des fermetures auto-aggripantes à l’aide d’une étrille finlandaise ou d’un accessoire pour enlever les poils.

Un cheval avec des guêtres en Teddyfleece fait des pas de côté

Les guêtres en fourrure d’agneau ou en polaire Teddy nécessitent un entretien particulier. Pour savoir comment nettoyer correctement et en douceur les articles d’équitation en polaire et en fourrure d’agneau, consulte notre guide d’entretien sur la fourrure d’agneau.

Bandes polaires pour chevaux

Bandes polaires pour chevaux

Si les bandes sont en polaire, elles peuvent généralement être lavées en machine à 30°C sans problème. Avant cela, ferme les fermetures auto-aggripantes. Si tu ne le fais pas, les bandages risquent de boulocher sans le vouloir. Notre conseil : place les bandages dans un sac à linge fermé afin d’éviter la formation de peluches. Pour le séchage, suspends les bandages de manière aérée.

Attention aux bandes élastiques : elles sont moins adaptées au lavage en machine, car elles perdent très vite leur élasticité. Il est préférable de nettoyer les bandages élastiques à la main et à l’eau tiède.

Nettoyer les guêtres d’écurie et de transport

Certains chevaux transpirent beaucoup pendant le transport à cause du stress, c’est la raison pour laquelle les guêtres de transport peuvent également être imprégnées de sueur. En règle générale, les guêtres de transport sont lavables en machine, mais il faut toujours suivre les indications du fabricant. Tu peux aussi les laver à la main, mais ce n’est pas aussi efficace qu’avec une machine à laver.

guêtres de transport

Enlève d’abord le gros de la saleté avec une brosse plus douce ou au jet d’eau. Ferme les fermetures auto-aggripantes et lave les guêtres à 30°C dans la machine. Pour le séchage, suis les instructions de l’étiquette d’entretien.

Nettoyer en douceur les guêtres thérapeutiques en fibres de céramique

guêtres thérapeutiques

Bien entendu, les guêtres thérapeutiques nécessitent également un nettoyage à un moment ou à un autre. Mais la question se pose alors de savoir si les guêtres thérapeutiques en fibres de céramique intégrées peuvent être lavées sans problème dans la machine à laver. La réponse à cette question est : oui, les guêtres thérapeutiques peuvent être lavées en douceur à 40°C maximum. En revanche, le sèche-linge est à éviter, car les guêtres thérapeutiques ne peuvent sécher qu’à l’air libre.

Attention : n’expose pas les guêtres thérapeutiques aux rayons directs du soleil. N’utilise pas non plus d’eau de javel ou d’autres produits de nettoyage chimiques pour les laver !

Le bon entretien des hipposandales est important pour une bonne durée de vie

Les hipposandales doivent être entretenues de la même manière que le reste des protections de travail du cheval. Un entretien régulier permet de prolonger considérablement leur durée de vie et prévient ainsi également les dégâts inattendus. Vérifiez régulièrement la bonne fonctionnalité des hipposandales pour éviter qu’ils ne se perdent pendant une randonnée et qu’un accident ne se produise.

hipposandales est fermé

Les fermetures auto-aggripantes doivent être nettoyées après chaque utilisation des hipposandales à l’aide d’une étrille finlandaise ou d’une brosse métallique. Ensuite, tu nettoies les hipposandales dans de l’eau tiède avec une vieille brosse à vaisselle ou quelque chose d’équivalent. Le rembourrage et l’intérieur de l’hipposandale doivent être soigneusement nettoyés des grains de sable. Sinon, ceux-ci peuvent frotter désagréablement dans le pli du paturon et provoquer de fines lésions de la peau et favoriser par la suite de la gale de boue.

hipposandales

Ensuite, le séchage des hipposandales est très important pour leur longévité. Si elles ne sont pas complètement sèches, les hipposandales risquent de s’user. Après le nettoyage humide, place les hipposandales à l’envers pour que l’eau excédentaire puisse s’écouler. Ou alors, place-les sur une clôture pour qu’ils puissent mieux sécher à l’air libre. En été, les hipposandales peuvent aussi être exposées au soleil, ce qui réduit le temps de séchage à environ deux heures. Pendant la période froide et humide, il est préférable de placer les hipposandales dans une pièce intérieure chauffée afin qu’elles ne se mettent pas à moisir.

Pense-y:

Tous les modèles d’hipposandales ne sèchent pas à la même vitesse. La raison en est que les matériaux utilisés sont différents. Pour certains modèles d’hipposandales fermées, une nuit de séchage ne suffit pas. Les hipposandales ne doivent être remises sur le sabot du cheval que lorsqu’elles sont complètement sèches, afin d’éviter qu’ils ne se détendent ou ne frottent désagréablement sur la couronne et le pli du pâturon.

Lorsqu’elles ne sont pas utilisées, les hipposandales doivent être repliées et fermées afin qu’elles ne perdent pas leur forme. Si tu souhaites entreposer les hipposandales pour une période prolongée, il convient de choisir un endroit sec et à l’abri de la lumière afin que les hipposandales ne deviennent pas trop sèches.

Tu trouveras de plus amples informations sur les modèles d’hipposandales dans notre Guide des Hipposandales.

[parentPost title= »Guide protection de travail » url= »entretien-protection-travail »]